logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 635Mohandas Karamchand Gandhi
    (1869-1948)
    octobre 2017
    Philosophe, ascète, homme politique, et apôtre national et religieux de l’Inde. Il a été surnommé “MAHATMA”, la “Grande Âme”.
    Le bâtiment avril 2010
    Survol historique : les trois temples successifs de notre église.

    Dans la même rubrique

    Décès de Madame "Réunion de prière"

     
    Voir aussi cet article

    Esaïe dit : "Il n’y a personne qui invoque ton nom,
    qui se réveille pour s’attacher à toi ..." (Esaïe 64.6).

    As-tu déjà entendu l’histoire du décès de Madame "Réunion de prière" ? Non ? Alors je veux te la raconter aujourd’hui.

    Madame "Réunion de prière" mourut récemment dans "l’Eglise de la négligence", rue de la Mondanité. Il y a quelques années, elle naquit au milieu d’un beau réveil et en grandissant elle devint une enfant saine. Sa nourriture consistait surtout en témoignage, étude biblique et prière. Lorsqu’elle atteint l’âge scolaire, elle fréquenta l’école du Service Chrétien, dans laquelle le Saint-Esprit, maître bien connu, l’enseigna. Sa réputation augmenta avec sa croissance. Son influence bienfaisante se répandit loin dans le monde auprès des croyants et des incrédules.

    Mais voici que depuis plusieurs années déjà la santé de Madame "Réunion de prière" laissa beaucoup à désirer. Sa force s’épuisa jusqu’à ce qu’elle devienne entièrement impuissante par suite de raideur des genoux, froideur de cœur, nonchalance, murmures, plaintes, critiques et mauvaise volonté. Finalement, elle ne fut plus que l’ombre d’elle-même. Ses dernières paroles furent de s’informer de ses chers qui, dans le commerce et même à des endroits de plaisirs mondains, avaient acquis de bonnes situations.

    Des médecins expérimentés, comme les Dr. Œuvre, Dr. Amélioration, Dr. Compromis et Dr. Gens d’Eglise, ne purent déceler la vraie raison de sa maladie. Comme médicaments, ils lui prescrivirent de grandes quantités d’organisations ecclésiastiques, d’agitation spirituelle, bonnes œuvres, théâtre et distractions dans l’évangélisation, etc., mais rien n’aida. Un pauvre en esprit prescrivit la repentance et l’obéissance de la foi, mais il fut vite mis à la porte. A la suite d’une consultation très profonde, on a pu constater que la raison de la mort fut le manque de nourriture spirituelle et de vraie foi enfantine. Seuls quelques-uns furent présents lorsqu’elle mourut. Ceux-ci pleurèrent amèrement en pensant à sa beauté et à sa puissance d’autrefois. Sa dépouille mortelle repose maintenant au cimetière des souvenirs passés en attendant le jugement.

    En souvenir de son décès, les soirs où d’habitude les réunions de prière avaient lieu, les portes du lieu de culte restent fermées, excepté le premier mercredi du mois où les femmes se réunissent pour la couture, parfois accompagnées de leurs maris, pour passer une agréable soirée où l’on sert du café et des petits gâteaux !

    Voici l’histoire du décès de Madame "Réunion de prière".

    La réunion de prière est le baromètre pour l’édification spirituelle d’une assemblée. Dans les prochains temps périlleux, le diable essayera plus que jamais de toutes ses forces d’empêcher les isolés ou aussi des groupes entiers de prier sérieusement. Il sait qu’une assemblée qui ne prie pas est une assemblée impuissante.

    Si nous devons affirmer que dans notre vie de prière nous sommes devenus froids et indifférents, alors repentons-nous. Comprenons la Grâce immense que Dieu nous fait en écoutant toujours, à cause de Christ, nos balbutiements. Dans cette collaboration, il interviendra pour que Sa Parole devienne vraiment notre Epée spirituelle ; ainsi des combats pourront être remportés, sur les genoux, qui nous donneront de voir de nombreuses victoires lorsque nous serons sur pieds.

    Post-scriptum

    “Voix du désert”, 1989, no.4 - Bulletin “Résurrection” de janvier 1990.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web